FANDOM


Sebastiano Di Ravello est le dirigeant de Medici et l'un des personnages principaux de Just Cause 3 en tant qu'antagoniste.

Informations PersonnellesModifier

La vie de Di Ravello avant le début de sa carrière militaire reste mystérieuse.

Il est un fan de la fête annuelle qui se déroule à Ponere "qui se termine avec les citadins bombardant Vico Gamba avec des feux d'artifice". Grâce à cela, on peut supposer qu'il a un sens de l'humour assez sombre. Il a également une haine intense contre Costa Del Porto, déclarant qu'il voulait "brûler cette ville" avant même que la Rébellion existe. Il a finalement tenté de le faire pendant une mission, mais cela a été déjoué par la Rébellion.

Di Ravello peut être imprévisible et possède un tempérament féroce. Il peut être calme et recueilli un moment mais sa rage peut violemment exploser soudainement. Comme en témoignent les missions Une route semée d'embuche et Du Bavarium dans l'avion, il n'a presque aucune tolérance pour ceux qui échouent à leur missions, mettent à mal sa patience, ou ceux qui se dressent en travers de son chemin. Il est aussi extrêmement égoïste, comme en témoignent le culte de sa personnalité qu'il a créé (panneaux affichant son portrait, posters, Camionnettes chargées de diffuser de la propagande, des haut-parleurs, ainsi que des statues de lui-même, érigés en son honneur dans de nombreuses villes de Medici).

Comme le prouve ses nombreuses croix trouvables chez lui, dans la bien nommé Citate Di Ravello, c'est un chrétien pratiquant.

Comme déclaré lors de la mission Des vaches et du vin, il aime le vin d'Insula Fonte, que Mario décrit comme "un vin de très haute qualité", il ajoute "le Mario Frigo des boissons alcoolisées".

Pendant son temps libre, il est apparemment le pêcheur le plus qualifié de Médicis. Il a remporté le plus ancien concours de pêche annuel de la nation, le Medici Sea Bass Classic, à Vico Spigola, 22 fois.

CarrièreModifier

Attention: SPOIL !

Il est général dans l'armée de Médicis. Son journal audio révèle qu'il était à l'origine considéré comme trop instable mentalement, voire même fou, pour rejoindre l'armée, mais il a menacé de tuer son psychiatre pour obtenir malgré tout un bilan de santé positif.

Les journaux numériques continuent d'expliquer que Di Ravello a commencé son ascension des échelons dans l'armée. Peu de temps après son arrivée dans le camp d'entraînement, il a exploité la tendance à l'alcool de son sergent-instructeur pour être admis dans le programme de formation des officiers, se garantissant une place de choix dans le gouvernement dès qu'il aura terminé sa formation.

Environ 20 ans avant le scénario de Just Cause 3 , il a concocté un plan pour prendre le pouvoir à Medici en renversant le gouvernement démocratique du Président Dante et le remplacer par une dictature militaire basée sur la peur et l'intimidation. Son plan a été couronné de succès avec l'aide de nouveaux alliés, l'Agence , avec qui il a conclu plusieurs accords. Ils l'ont aidé dans la création d'une insurrection menée par deux ex-officiers de l'armée de Medici, Dushku et De Luca.

Dans les mois qui ont suivi, la situation politique de Medici est rapidement tombé dans le chaos alors que les rebelles de Dushku et de De Luca ont tué des innocents et ont plongé le pays dans l'anarchie. Comme Di Ravello l'avait prévu, Dante devint de plus en plus impopulaire et se tourna désespérément vers le général pour l'aider à rétablir l'ordre dans la nation. En même temps, la rivale politique de Dante, Rosa Manuela, devint de plus en plus populaire parmi la population, attirant l'attention de Di Ravello car les opinions populistes de la candidate au poste de Président s'opposaient aux siennes.

Alors que l'élection présidentielle était imminente et que Rosa devenait de plus en plus menaçante, Di Ravello mit en place le dernier de ses plans en veillant à ce que les rebelles de Dushku et de De Luca assassinent brutalement Dante dans la ville d'Olivo Moro. Le chaos qui a suivi a suffi pour que le général justifie l'état d'urgence, annule les élections, impose la loi martiale sur le peuple et finit par devenir le dictateur de la nation. Il a également tué et maquillé la mort de "milliers de personnes" pendant les événements qui ont mené à sa prise de contrôle.

Dans la foulée, l'insurrection a été écrasée et l'ordre a été rétabli. Dushku et De Luca ont été arrêtés et Di Ravello les a ensuite fait se battre jusqu'à la mort. De Luca a tué Dushku avant que Di Ravello ne l'abatte rapidement avec son revolver. Rosa Manuela a anticipé le plan du général et a réussi à s'échapper en Amérique du Sud. Elle a pu trouver asile politique et s'est exilée, mais Di Ravello la considérerait toujours comme une menace. Enfin, la relation de Di Ravello avec l'agence avait été sévèrement entachée à cause de sa prise de contrôle du pays. Dans un effort pour se racheter, le dictateur orchestra personnellement la mort de toute la famille Rodriguez, à l'exception d'un jeune pilote de course, Rico Rodriguez. L'orphelin fut alors accueilli dans les rangs de l'Agence comme une nouvelle recrue et forcé de fuir sa patrie, changeant à jamais l'homme qu'il allait devenir.

Au début du jeu, il est révélé que l'armée de Di Ravello a exploité l'incroyable puissance d'un minerai rare appelé Bavarium , que l'on trouve uniquement à Medici, il planifia d'utiliser ce pouvoir pour conquérir le monde. Ceci explique pourquoi son armée possède un grand nombre de bases et son plan est censé fonctionné avec l'aide des armes et de la technologie liées au Bavarium. Le dictateur a également fait appel aux services d'un groupe de mercenaires international appelé la Main Noire. Ces mercenaires d'élite font partie du garde du corps personnel de Di Ravello et aident à fournir une sécurité supplémentaire à plusieurs de ses bases et installations.

Il y a des statues de lui à Médicis, qui peuvent être démolies par le joueur. Selon ses affiches de propagande et ses panneaux d'affichage , il représente la paix, la Justice, la sécurité et la prospérité.

Il prend connaissance de l'arrivée de Rico après la mission Bienvenue chez toi , mais seulement après que celui-ci ait libéré la province de Baia, il ordonne par la suite à ses hommes de brûler la ville de Costa Del Porto dans la mission Une réaction inquiétante.

Di Ravello n'apparait plus de nouveau jusqu'à la mission Chevaucheur de missile durant laquelle il lance une invasion de la région d'Insula Fonte pour écraser la Rébellion. Plus tard, il contacte Rico par radio alors que celui-ci tente de désactiver un missile de Bavarium en vol destiné à la province de Baia. Di Ravello se met à jubiler et se moquer de Rico, riant des tentatives pitoyables de Rico pour arrêter ses plans. Rico finit par avoir le dernier mot quand il utilise son grappin pour modifier la trajectoire du missile et le diriger directement dans le centre de commandement de Cima Leon: Centcom, détruisant la majeure partie de la base.

Dans la mission Connexions, il envoie des troupes pour intercepter et éliminer Dimah Ali Umar al-Masri et Mario Frigo alors qu'ils explorent le littoral d'Insula Dracon pour obtenir des informations sur le FOW protégeant Corda Dracon: Centcom. Rico déjoue les plans du général après avoir reçu un conseil de son ancien collègue Tom Sheldon.

AnecdotesModifier

  • Comme les dirigeants de San Esperito et Panao, Di Ravello a fait ériger des statues géantes de lui-même dans plusieurs villes de Medici.
  • Il existe une commune en Italie au nom similaire appelée Comune di Ravello.
  • Il existe des enregistrements de Di Ravello ou il raconte son ascension de simple soldat a général et comment il a accompli son coup d’État.
  • De tous les antagonistes de la série Just Cause, Sebastiano Di Ravello est le seul qui a une histoire commune avec Rico Rodriguez. De plus, c'est le seul antagoniste dont Rico démarre une vendetta personnelle pendant la totalité du jeu.
  • D'après ses enregistrements, Di Ravello dirigeait déjà Medici lorsque Rico était pilote de Formule 1. Toutefois, cela ne correspond pas a la chronologie de la série.
  • C'est le seul personnage dans Just Cause 3 qui peut être vu en train de manger dans la mission Une réaction inquiétante.